De l'esclavage et de la liberté de l'homme extrait 1

November 4, 2018

Cette réflexion du philosophe existentiel russe Nicolas Bediaeff nous éclaire sur la condition de celui qui se bat pour sauvegarder sa singularité dans un monde qui tend à l'uniformisation des individus.

 

La lutte pour la personne, l’affirmation de la personne, sont des actes douloureux. La réalisation de la personne ne s'effectue pas sans résistance, elle exige une lutte contre le pouvoir asservissant du monde, le refus de transiger avec le monde. Le renoncement à la personne, l'acceptation de se soumettre à l'action dissolvante du monde sont bien de nature à atténuer la douleur, la non acceptation l'aggrave. Dans le monde humain la douleur est un sentiment qui naît de la personne, au cours de la lutte de celle-ci pour sa réalité. La liberté engendre la souffrance. On peut diminuer la souffrance en renonçant à la liberté. La dignité de l'homme, c'est-à-dire de la personne, en d'autres termes la liberté, comporte l'acceptation de la douleur, la force de la supporter. (…)

- Extrait de l'oeuvre philosophique de Nicolas Berdiaeff, 1946

 

L'auteur de ce post:

Iori est la co-fondatrice de la méthode Anankea, parcours thérapeutique et initiatique en 4 temps. Pour en savoir plus, rdv page Soins et thérapie et page Iori et Ganji.

- Contact : ganjianankea@gmail.com

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Au-delà du visible: les racines du monde

June 9, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

October 30, 2019