Litterature // L'assemblée des termites

January 13, 2019

L'assemblée des termites est sans doute l'un des passages les plus impressionnants du livre de Ganji, Les fils de l'Aurore. Ce récit médiumnique*, hautement initiatique, relate l'épopée transformatrice que vécut le guide* de Ganji à l'époque de son incarnation sur terre il y a 40 000 ans.

 

Quelques mots sur l'auteur et sur le protagoniste principal du récit

Ganji est médium, thérapeute et auteur. Il est aussi le fondateur de la méthode thérapeutique Anankea. Il a recueilli page par page le récit que lui a transmis son guide Iurikan, entité de la dimension supérieure, dévouée à l'enseignement, la guérison et l'initiation des personnes qui souhaitent s'éveiller et développer leur spiritualité.

 

Cet extrait est tiré du roman médiumnique Les fils de l'Aurore.

 

(...) Je ne supportais plus mes chaussures, mes pieds cherchaient la terre, un contact immédiat. Mes trois compagnons en furent très surpris. Ils ne savaient que penser d’une telle marque de différenciation. J’étais devenu un parfait étranger pour eux. Je quittais régulièrement le camp seul et flânais au gré de mes inspirations nouvelles. Cet univers foisonnant de vie m’invitait à lui. Mes longues promenades étaient ponctuées de pauses durant lesquelles j’écoutais simplement. Au fil des jours, les sons se firent beaucoup plus clairs. J’admis bientôt avec clarté que chaque espèce animale partageait nos préoccupations et était parfaitement consciente des dangers qui les encerclaient de toute part.

 

Un jour, je tombai nez à nez avec un édifice singulier, aussi haut que moi, une sorte de mégalithe troué de milliers de galeries, fort complexe et incroyablement bien structuré. Je restai des heures à observer cette cité miniature, captivé par son activité frénétique et imperturbable. Je ne m’aperçus pas que j’entrai peu à peu dans un état second et lorsque mon garde me retrouva, j’étais assis en transe à quelques mètres de la termitière géante. Délesté de mon corps, mon esprit avait pénétré les enceintes de terre de cette tour de Babel et déambulait au gré de sa curiosité dans les galeries. Quand répondant à une étrange invitation, j’avais pénétré une immense salle où des milliers de termites s’étaient entassées. Inquiètes, elles chuchotaient toutes, échangeant de mystérieuses réflexions. Ces murmures créaient une nappe de fond sonore assez belle, relativement hypnotique. Malgré l’obscurité omniprésente, le site semblait éclairé de l’intérieur par son propre matériau qui diffusait une lueur discrète. Je compris à cet instant que ma présence n’était pas fruit d’un pur hasard, et que, d’une certaine façon, j’étais attendu. Certains, peut-être tous, avaient conscience de ma visite amicale. Je sentis leur attention me chercher, leur regard se poser sur moi. C’était très impressionnant et intimidant à la fois. Il s’agissait d’une rencontre officielle, une sorte de « meeting ».

 

Brusquement, l’incroyable masse d’insectes se concentra en un calme solennel absolu. La reine s’exprimait en pensée à cette assemblée et aussitôt chacun se focalisa sur son royal message. Il était question d’un danger imminent dont il fallait absolument prendre conscience. C’était un avertissement : la région subissait de nombreuses agressions maléfiques. Des invasions de forces hautement virulentes prenaient grand plaisir à la destruction systématique de l’environnement : toute vie réfractaire devant être « maîtrisée », voire annihilée. Sous peu, un feu gigantesque devrait raser la région ! La description de cette apocalypse déclencha une série de visions où je vis des flammes monstrueuses, des flammes vivantes extrêmement agressives, mues par une intention particulière. Mais la masse disciplinée d’insectes ne semblait pas paniquer. Une confiance et un dévouement absolus unissaient cette communauté atypique. Ils étaient tous capables de se remettre au travail dans la minute qui suivrait cette déclaration sans le moindre doute ni hésitation. Et il faudrait creuser ! Il fallait déplacer les œufs, les mettre en lieu sûr, au frais.

 

Je fus tiré de ma transe à cet instant par une violente sensation d’humidité. Inquiets, mes compagnons m’avaient aspergé d’eau fraîche pour me tirer de mon coma ! (...)

 

L'assemblée des termites, extrait Les Fils de l'Aurore, en vente sur notre site: 

https://www.ganjianankea-therapy.com/acheter-livres

 

Ganji

Pour le connaître rdv à la page Iori et Ganji

- Contact : ganjianankea@gmail.com

 

 Iurikan, à l'époque de son incarnation, tel que se le représente Ganji

 

 

Tags: cordon ombilical

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Au-delà du visible: les racines du monde

June 9, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

October 30, 2019