Le mystère de l'argent par Olivier Manitara

June 21, 2019

 

Le monde vit actuellement la plus grande crise économique des dernières décennies. Elle touche les individus, les familles et les communautés à travers le monde. L’économie mondiale se trouve à un tournant très dangereux », a déclaré la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, lors d’une table ronde sur l’avenir économique de l’Afrique.

 

En décembre 2011, la plus grande préoccupation des dirigeants réunis au sommet du G20 était de résoudre la crise financière qui frappait l’Europe. La Grèce, en pleine crise politique, menaçait de sortir de la zone euro, ce qui risquait de déclencher une réaction en chaîne dans l’économie mondiale. La France, à elle seule, est endettée de 2000 milliards d’euros. Quand les chiffres sont si énormes, ils semblent ne plus vouloir rien dire pour le citoyen ordinaire, excepté que l’économie est malade…

 

Que l’argent soit malade et détourne la volonté des humains du chemin de l’évolution saine de l’humanité et de la terre est une réalité de plus en plus évidente pour ceux qui ont des yeux pour voir et des oreilles pour entendre. Il est d’une importance vitale que l’homme acquière une nouvelle vision, une nouvelle image de l’argent et de sa fonction. Ceci est capital pour l’homme qui cherche l’éveil spirituel, mais c’est important également pour l’homme ordinaire, pour le matérialiste dont l’argent est le dieu devant lequel il s’incline.

Au départ, l’argent était un Ange, un déva lumineux qui avait conclu une alliance spirituelle avec les humains afin de leur révéler les mystères de l’énergie créatrice. En contrepartie, les hommes devaient offrir quelque chose de beau à cet Ange, quelque chose d’harmonieux, de respectueux, d’attentionné, d’honnête dans les échanges avec les forces de la nature, du monde des hommes et du Ciel.

 

Cet Ange apportait aux humains la connaissance de la puissance de l’argent qui domine la matière, donne de l’importance aux choses, de la valeur et permet de construire une civilisation, et en échange, les humains devaient cultiver en eux certaines valeurs dont cet Ange avait besoin pour sa propre évolution.


Les humains s’étaient engagés à être profondément honnêtes et respectueux de la valeur des choses. Ils devaient aussi être attentionnés et surtout toujours garder pure l’idée de la loi d’économie cosmique. Tant que les humains respectaient cet engagement, les échanges avec l’Ange de l’Argent étaient harmonieux et constructifs.


Mais voilà que, progressivement, l’envie, l’avarice, le désir de pouvoir, de possession démesurée sont apparus en l’homme qui, en cédant à ces tentations, a rompu son contrat avec l’Ange, qui, lui-même, a été enchaîné par les actes des hommes.


Cet Ange est devenu malade et a rendu l’humanité encore plus malade : c’est alors que sont apparus le gaspillage, le pillage des ressources naturelles, le détournement des énergies spirituelles… pour en arriver à notre système économique et à notre conscience actuelle de l’argent (...)

 

Olivier Manitara / esséniens.org

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Au-delà du visible: les racines du monde

June 9, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

October 30, 2019