Être positif à tout prix n'est pas forcément "positif "

October 23, 2019

 

Si la "positive attitude" a aujourd'hui envahi les réseaux sociaux, cette nouvelle religion n'est pas sans conséquences. Elle met en danger la liberté d'expression, la liberté d'être soi et de dénoncer ce qui ne va pas.

 

Le positivisme autoritaire

 

Depuis quelques années j'observe sur les réseaux sociaux, comme dans la vie, une censure implicite et grandissante. De plus en plus de personnes s'interdisent d'exprimer leur souffrance et colère au non de la « positive attitude » et celles qui le font se font gentiment remettre à leur place. Les commentaires castrateurs et méprisants qui, sur Facebook ou Youtube, censurent l'air de rien la spontanéité et les sentiments vont bon train: cynisme, agressivité, moralisme, tout est bon pour faire taire ce qui est "vrai". Il faut être "positif" avant tout, "positif" à tout prix.

 

La véritable attitude positive


Pourtant, être capable de regarder en face ce qui est parasite, toxique voire destructeur, que ce soit chez l'autre ou chez soi, dire ce que l'on pense même si c'est "négatif", avoir le courage de ses opinions et sentiments... voilà justement des attitudes hautement valeureuses, saines et constructives, donc fondamentalement positives. Oui, le « mal » existe et réprimer systématiquement sa colère, ses émotions, sa souffrance pour être à tout prix dans l'acceptation, le non jugement et la tolérance, n'est pas nécessairement une attitude constructrice et positive. Notre colère, notre ressentiment, ne sont pas forcément condamnables. Ils ont souvent une raison d'être et un message à nous délivrer. Être « positif », c'est aussi savoir repérer et dénoncer une situation ou un comportement nuisible, car sans lucidité et esprit critique, on reste une victime.

 

Positivité versus positivisme

 

Beaucoup aujourd’hui confondent "positivité" et "positivisme". Le positivisme est une religion dogmatique, la religion du « spirituellement » et du « socialement correct », qui impose la positive attitude, le smile à tout va et l'acceptation de tout et n'importe quoi. Cette religion juge, censure, castre et jugule la liberté de chacun. Ce n'est certainement pas une attitude « positive ». En tout cas pas pour moi.

 

Iori

 

 

 

L'auteur de ce post

Iori est co-fondatrice de la méthode Anankea, parcours thérapeutique et initiatique en 4 temps. Pour en savoir plus: rdv page Soins et thérapie et page Iori et Ganji

- Contact : ganjianankea@gmail.com

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Au-delà du visible: les racines du monde

June 9, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

October 30, 2019

Please reload